Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
desmotsdebrie

Atelier d'écriture créative, écriture partagée, en groupe, littérature, poésie, nouvelles, apprentissage techniques d'écriture,exemples de contrainte d'écriture

Lettre à la belle Grizzly

Lettre à la belle Grizzly

 

Salut la Belle Grizzly,

Moi je suis le beau matou, genre chat de gouttière de luxe, nuit et jour je suis dehors.Sur mon territoire je suis le roi. Je suis connu dans le quartier, il n’y a pas meilleur chasseur que moi, si tu veux à l’occasion, je passe te déposer une super souris sur le tapis devant ta porte. Ce serait chouette !

La voisine, quand elle me voit elle crie, elle gesticule dans tout les sens, je ne sais pas ce qu’elle a ! Peut-être qu’elle ne m’aime pas. Ah ah, je rigole, en fait je le sais ! Je viens pour guetter et attraper les oiseaux qui viennent au réfectoire dans son jardin. Elle ne me fait pas peur, je fais celui qui n’entend rien et ne vois rien genre, sourd et aveugle. Je me méfie quand même, parce qu’ elle a deux bêtes à quatre pattes, on appelle ça des chiens. Ils sont désagréables, ils gueulent comme des sauvages. Ce que j’adore faire, c’est me mettre en boule et je les regarde sans bouger, je risque rien, je suis derrière le grillage. Si je me décide à passer par dessus, là, je mets tout mes sens en éveille car il y en a un, il est presque aussi malin que moi et surtout il est très rapide,  mais tu sais la gourmandise, c’est plus fort que tout.

Dès je le peux je me venge de la voisine : quand elle a préparé une belle terre bien lisse, bien propre, je vais gratter un peu et je me fais plaisir en y déposant mon engrais naturel que j’arrose copieusement et comme je connais les bonnes manières, je recache soigneusement le tout.

 Je ne te raconte pas l’effet de la surprise lorsqu’elle met les mains dedans, on l’entend dans tout le pays, je crois même qu’elle me menace de mort. Entre elle et moi c’est la guerre.

 Ha ! J’ai oublié de te dire, je ne suis pas un matou abandonné, je passe à ma maison tous les jours, je vais réclamer ma pâtée de luxe, je fais une belle sieste sur les coussins du canapé, je ronronne, je me laisse un peu caresser par ma maîtresse pour lui faire plaisir car ce n’est pas mon truc ! Et puis je repars à mes occupations. 

Enfin la Belle si tu es d’accord, je te propose une petite balade en ma compagnie, histoire de faire plus ample connaissance.

A bientôt j’espère.

                                                                                 

                                                                                              Le beau matou qui pense à toi,                                                                                                                                                                                                                                           Socrate 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
C'est exactement ce genre de lettre que le matou de mon voisin pourrait écrire... Cette voisine qui crie et menace, je la connais bien ; elle me ressemble tellement. C'est devenu un jeu entre lui et moi, il le sait, mes menaces sont du vent et il en joue le fripon. Superbement bien vu et écrit. Merci Socrate pour ce bon moment passé à te lire.
Répondre