Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
desmotsdebrie

Atelier d'écriture créative, écriture partagée, en groupe, littérature, poésie, nouvelles, apprentissage techniques d'écriture,exemples de contrainte d'écriture

Mon nez m'a dit...

Mon nez m'a dit...

 

Du plus loin que je me souvienne, il a toujours été là pour me titiller.

Son utilité ne me paraissait pas essentielle d’autant plus qu’il peut être désagréable. On pense souvent à tort que son usage se résume à détecter les bonnes odeurs et que les mauvaises sont un outrage, voire une menace à notre santé. Mais non, seuls les délicats le ressentent ainsi. Que serait le goût du poivre s’il ne piquait pas ?

Et que serait le vent  pour l’homme s’il ne pouvait écarquiller ses narines pour y faire entrer le goût du sel ou de la menthe ?

Il capte les subtiles et folles  nuances de l’air tourmenté. Quand la chaleur et le froid endorment la nature sous une lourde chape, lui seul sait capturer l’ambiance du moment.

Ainsi, mon nez et moi n’avons pas toujours été bons amis. Parfois nous nous disputons tel un vieux couple qui se supporte sans pouvoir se séparer.

Mais quand l’effluve d’une rose ou d’un buddleia provoque mes neurones occupées à faire autre chose, je remercie mon nez de n’être pas indifférent à la nature qui l’entoure.

Il me rappelle que j’en fais partie et me remet à ma place dans l’univers, petite graine isolée qui ne fait que passer, laissant une empreinte éphémère.

Mon nez a de la mémoire aussi qui réveille les souvenirs, les allèches, les provoque, et tout cela sans moi.

Libre comme l’air est mon nez,

C’est ainsi depuis que je suis née.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Subtile et bien trouvée cette fin de texte. Belle plaidoirie pour notre appendice nasale.
Répondre
M
Félicitations pour tous ces articles !
Répondre