Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
desmotsdebrie

Atelier d'écriture créative, écriture partagée, en groupe, littérature, poésie, nouvelles, apprentissage techniques d'écriture,exemples de contrainte d'écriture

Mon bouquet de fleurs des champs

Mon bouquet de fleurs des champs

 

Un jour de novembre 1995, le ciel me tomba sur la tête pour la deuxième fois. Ce jour là, ma mère me quittait après quelques semaines d’une maladie qui ne lui laissa aucune chance.  Quatorze ans auparavant, mon père était déjà parti. Je restai seule avec mon frère et mes sœurs.

Nous étions encore sous le choc de ces deux pertes consécutives qui nous rassembla encore plus.

Pendant de longs mois, nous n’avons pas pu regarder les photos de familles et un jour je décidai qu’il était temps de nous les partager.

Nous conservions de nos parents des souvenirs affectueux d’enfances heureuses et aucun de nous n’aurait eu l’idée de se séparer de ces petits trésors. Chacun prit les photos qui lui parlaient pour les garder dans leurs tiroirs personnels.

Et il me resta les plus anciennes. Qu’allais-je faire de cet héritage là ?

Un jour, je décidai de les classer et l’ordre se fit naturellement : je rangeai les photos par ordre chronologique d’arrivée au monde de tous ces personnages que je connaissais par cœur. Ma mère avait pris soin de me raconter notre famille et j’avais tout noté.

Au cours d’une conversation téléphonique avec une de mes sœurs, j’évoquai cette collection et elle me dit que je pourrais faire l’arbre généalogique de notre famille. L’idée me plaisait.

Et l’aventure commença. J’établis un plan géographique et visitai les mairies alentours. J’avais de la chance, mes aïeux étaient tous nés en Brie. Je concoctai des diagrammes et alignai les états civils au gré de mes découvertes.

Quand vint le temps des sites informatiques, je fis des pas de géant et j’entrai presque dans le quotidien de mes ancêtres. Je découvrais des histoires à faire rire et à faire pleurer.

Certains personnages, les proches, ceux que j’avais connus ou dont j’avais entendu souvent parler piquaient davantage ma curiosité.

 Quelqu’un a dit que la famille est une ile. Je dirais que c’est un vaste territoire où les méandres du passé nous emmènent de découvertes en péripéties. Pour moi, ce fut une mine de pépites.  C’est aussi une terre à défricher avec beaucoup de patience et d’humilité.

Je me demandais souvent pourquoi j’avais toujours farouchement refusé de quitter ma région, maintenant je le sais : telle une fleur sauvage qui choisit un terroir pour vivre, j’y suis enracinée.

Mes ancêtres, tout comme moi, sont des fleurs des champs. Et quel bouquet !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dame Dragonne 02/03/2021 13:14

Nous connaissons maintenant comment tu es venue à la généalogie... Une explication tout en douceur, tendresse. Ce texte peut trouver écho chez plusieurs de tes lecteurs. Amicalement.

elisabeth REGARD 02/03/2021 09:19

Bonjour Catherine,
Moi aussi, j'ai réalisé l'arbre généalogique, côté paternel, Côté maternel, il m'a été offert.
J'ai compris pourquoi je me demandais ce que je faisais dans cette région de l'Aisne, alors que je respirais à pleins poumons lorsque je montais en montagne. Les racines il n'y a que cela de vrai. Amicalement.