Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
desmotsdebrie

Atelier d'écriture créative, écriture partagée, en groupe, littérature, poésie, nouvelles, apprentissage techniques d'écriture,exemples de contrainte d'écriture

Où est le "Je"?

Où est le "Je"?

 

Quand j’étais enfant, il était de bon ton d’oublier le « je ». Souvent quand j’émettais une volonté qui ne convenait pas à ma mère, elle répliquait : « Le Roi dit : nous voulons ». Les Rois, c’est bien connu sont à eux seuls tout le monde.

Mais aussi, quelle prétention de s’afficher « je » alors que j’aurais pu dire en toute politesse : « on » par exemple pour noyer ma volonté dans celle des autres !

Ce « on » impersonnel, indéterminé se fond dans la masse, appauvrissant les idées et les répandant en tout anonymat, ce bel inconnu.

« Je », pronom personnel, première personne du singulier est employé par un individu qui se distingue. Il  sent l’égoïsme, l’orgueil, la vanité. Il est bien personnel et singulier. Donc, il ne pense pas aux autres, c’est « on » qui pense pour les autres. Lui, il est multiple, indéterminé comme la pensée qu’il généralise.

Il représente des groupes de personnes qui ont oublié leur « je » puisqu’ils sont « on », la pensée unique, la collectivité, le rassemblement, la communauté.

Alors que « je »  est  solitaire, indiscipliné. Il se distingue. Sa vérité n’est pas toujours bonne à dire alors que le « on » massif trace les chemins comme un troupeau entêté.

J’expulse « on » de moi pour laisser au « je » sa place naturelle qui m’aide à penser, à écrire, à reprendre mes droits et ma liberté de penser. La mienne et pas celle des autres. Quand mon « je » se hérisse qui ne veut pas s’incorporer dans la pensée commune et qu’il vit dans la marge, je me retrouve et « on » peut dire ce qu’il veut, ce n’est pas « je »qui le dit.

Quand il faut que « je » rentre dans le rang il le fait, car vivre sans le « on », il le sait est impossible parce qu’il fait partie du « on ». N’en déplaise au « on », il est constitué d’une foule de « je » qui n’ont pas encore pris leur envol.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article