Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
desmotsdebrie

Atelier d'écriture créative, écriture partagée, en groupe, littérature, poésie, nouvelles, apprentissage techniques d'écriture,exemples de contrainte d'écriture

Plaisirs d'enfance

Plaisirs d'enfance

 

Enfin, l’hiver était revenu. Elisa s’en réjouissait. La neige était tombée dru et recouvrait les rues d’un épais tapis blanc.

Accoudée à sa fenêtre, vêtue d’un beau pull-over qui lui tenait chaud et d’un bonnet lui recouvrant tout le crâne, elle humait l’air frais et vivifiant. Elisa attendait les enfants. Ils n’allaient plus tarder.

Elle habitait une maison ancienne au bas d’une rue en pente. La fenêtre de sa cuisine bien exposée donnait sur la rue. C’était là un lieu privilégié pour observer le va et vient.

En face habitait Lucile qui prenait soin d’elle. Elle l’imaginait déjà, rouspétant : Quelle idée de se poster à la fenêtre par un froid pareil, à son âge !

Car Elisa avait 90 ans. Bon pied, bon œil, une énergie à rendre jalouse une jeunesse de 50 ans telle que Lucile.

Elisa souriait toujours d’un sourire franc, jovial. Elisa, c’était du bonheur continuel. Elle avait affronté la vie avec courage et bonne humeur.

Ses enfants élevés, partis, elle s’était tournée vers la vieillesse avec vaillance et détermination.

A quel moment la vie finissait-elle vraiment ? se demandait-t-elle. Pas aujourd’hui se répondit-elle.

Elle avait failli craquer quand Antonin, son mari était mort, la laissant définitivement seule. Mais, c’était la vie !

Ses voisins l’adoraient et la chouchoutaient. Elle recevait beaucoup de confidences et savait se taire. Son amitié sincère n’avait pas de bornes.

Parfois, elle pensait à son enfance avec tristesse : ses parents disparus tôt, elle avait travaillé de bonne heure, encore enfant. C’était son seul regret : ne pas avoir joué comme les enfants d’aujourd’hui.

Ce matin en découvrant le voile blanc étendu à perte de vue sur la plaine briarde, ses pensées tristes s’étaient dissipées. Encore une belle journée qui se préparait.

Dans la maison d’en face, Lucile soupirait en observant Elisa. Cette vieille, quelle force de la nature ! Elle s’inquiétait toujours pour elle et finalement, il ne fallait pas.

Aujourd’hui, Kevin, son petit fils voudrait sortir la luge et descendre la rue enneigée à toute vitesse comme elle le faisait elle-même à son âge. Que la vie avait passé vite !

Il irait chercher ses amis et alors les rires des enfants animeraient le village endormi.

La matinée passa en menus travaux ménagers et arriva l’après-midi. Les enfants apparurent.

La maison s’emplit de cris et tout ce petit monde trépignait d’impatience : cette année, il y aurait d’autres luges, ils allaient s’amuser !

Lucile sortit, fit un signe de la main à Elisa et observa les enfants quelques instants, puis elle rentra pour préparer un goûter chaud : tout à l’heure les enfants reviendraient frigorifiés et affamés. En jetant un coup d’œil par la fenêtre elle vit Elisa déjà prête au spectacle et les enfants sur le départ.

Une heure passa et Lucile occupée ne s’attardait plus à surveiller. Elle entendait les enfants et cela lui suffisait.

Elle avait seulement remarqué l’arrivée d’une petite fille à l’allure peu assurée qui s’était jointe au groupe. Quand le jour déclina, les enfants rentrèrent en trombe dans la maison. L’air frais les accompagna. Kevin avait les joues rouges et ses yeux brillaient d’excitation.

Ils dévorèrent la brioche et la confiture. Le chocolat chaud les revigora. La petite fille était rentrée chez elle, expliqua Kevin quand Lucile le questionna.

Elle avait promis de revenir demain. Lucile apprit qu’elle s’appelait Lili et habitait tout au bout du village dans le nouveau lotissement.

Lucile vérifia qu’enfin Elisa avait refermé sa fenêtre. La lumière de sa cuisine luisait à travers la porte. Tout allait bien.

Le lendemain les jeux reprirent.  Des enfants étaient venus rejoindre les premiers casse-cou. Certains regardaient, d’autres chahutaient et les luges descendaient la rue à une vitesse époustouflante. La petite Lili glissait, tombait, se relevait, bref, participait si bien que derrière sa fenêtre, Lucile en riait.

Souvent  quand elle tombait l’enfant avait du mal à se relever mais Lucile la sentait heureuse et déterminée.

Aujourd'hui, Elisa n’était pas à sa fenêtre et Lucile savait qu’elle avait du succomber à une sieste bienfaisante comme elle le faisait de plus en plus souvent après déjeuner. Elle n’allait pas tarder à réapparaître à sa fenêtre, fraîche et dispose. Elle se promit de lui rendre visite dès ce soir. Elle pourrait même l’inviter à partager le goûter des enfants.

Elle s’activa donc pour être prête quand elle entendit une clameur. Elle se précipita à la fenêtre et découvrit Lili allongée dans la neige, immobile. L’enfant cherchait à se relever, sans succès.

Deux garçons essayèrent de l’aider à se remettre debout, mais rien n’y fit. Lucile voyait les épaules de la petite fille se secouer comme si elle pleurait.

- Allons bon, pensa-t-elle, je vais voir. J’espère qu’il n’y a rien de cassé !

Elle enfila un vêtement chaud et sortit aussi vite qu’elle pût. Au fur et à mesure qu’elle s’approchait du groupe maintenant réuni autour de Lili, elle sentait l’ambiance de joie qui se dégageait. Les enfants riaient à gorge déployée et se tapaient sur les genoux en scandant le nom de Lili.

N’y tenant plus, Lucile se mit à courir dans la neige mais elle trébuchait à chaque pas, puis elle découvrit Lili. Son visage était fendu de rire jusqu’aux oreilles et ses yeux pétillaient d’une hilarité incontrôlable.

Incrédule, Lucile contemplait la scène ne sachant si elle devait elle aussi rire …ou pleurer :

Allongée dans la neige, crottée jusqu’aux cheveux, le bonnet de travers et le pull noir de boue, Elisa hoquetait de joie. Elle avait réalisé son rêve : jouer avec les enfants dans la neige.

Depuis le temps qu’elle en avait envie…

L’attente avait été longue, mais quelle récompense !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'ai trouvé l'idée de cette histoire en regardant des enfants jouer dans la neige...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article